Pose de racines artificielles : de plus en plus plébiscitées !

Publié le : 31 mai 20214 mins de lecture

Parmi les parties les plus importantes du corps humain, il y a les dents qui sont cruciales à la fois pour la survie, mais aussi pour le côté esthétique. En effet, il arrive parfois qu’à cause de divers accidents et autres raisons, l’homme perde une ou des dents, ce qui pose souvent problème. Pour remédier à cela, il y a plusieurs solutions auquel on peut choisir. Parmi celles-là, il y a la pose de racines artificielles.

Aspects de l’implantation

Pour compléter une dent manquante, il est possible d’utiliser l’implant dentaire en guise de racine. L’implant aura alors un aspect de petit cylindre. Les matériaux les plus utilisés pour sa fabrication sont la zircone et le titane, les plus compatibles avec le système osseux. Ceci va permettre l’intégration des cellules de l’os qui viennent s’y greffer. Il est nécessaire de faire des examens cliniques avant la pose de racines artificielles. L’ossature et la denture de chaque individu ne sont pas tous identiques. Il arrive alors que l’os de la mâchoire ne soit pas assez dense pour permettre l’implant. On fait recours à la greffe osseuse dans ces cas-là. Il faut pour cela faire appel à un chirurgien dentiste expert dans l’implantologie.

Déroulement de l’opération

Avant le début de l’opération de pose de racine artificielle, la gencive est nettoyée pour évier tous risques d’infection. L’implant ne peut être effectué que sur une gencive saine. En général, l’opération s’effectue en trois séances qui doivent êtres espacées d’au moins quelques semaines. Pour la première, elle s’effectue sous anesthésie locale. Son but général est l’incision de la gencive pour atteindre l’os. Le chirurgien dentiste va alors utiliser un foret pour faire un trou dans l’os pour y mettre l’implant et ensuite remettre la gencive en état. Une vis de cicatrisation y sera alors mise quelques semaines après, lors de la seconde séance. Cette vis sera alors enlevée lors de la troisième séance pour faire place au pilier et à la couronne.

Quelques contraintes

Même si la pose de racine artificielle peut être pratique, il existe des contres indications à cette pratique. Il y a en premier lieu les individus qui sont sous traitement de chimiothérapie. Leurs défenses immunitaires sont trop faibles pour permettre l’opération. En effet,  le risque d’infections pourrait leur être mortelles. Il y a aussi les patients qui ont des problèmes cardio-vasculaires. À part cela il y a des contraintes mineures chez certains sujet. Il faudra être prudent pour certaines personnes atteintes d’Alzheimer qui pourraient avoir une hygiène dentaire négligée à cause de la maladie. Il y a aussi les fumeurs qui devront réduire considérablement la fumée pour éviter les complications durant l’opération.

Plan du site